Fondation Joseph Lagesse logo

Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

Programme Social - Projets phares

i.     Développement communautaire intégré de Chemin Rail

Chemin Rail est un quartier du village de Rivière-du-Rempart, dans le nord-est de l’île Maurice. La Fondation Joseph Lagesse souhaite donner un avenir meilleur à une vingtaine de familles défavorisées qui occupent actuellement illégalement des terres appartenant à Mon Loisir. Toute une équipe – coordonnateurs, travailleurs sociaux, éducateurs et bénévoles – s’attelle à cette tâche depuis quelques années. Le centre de formation de la Fondation Joseph Lagesse, situé en plein cœur du quartier, est devenu le point de rencontres par excellence, mais aussi de réunions, de formations et de fêtes…

Retrouvez toutes les actualités de ce projet en cliquant sur le lien

    

Développement Communautaire Intégré de Chemin Rail

Relogement
Cela fait plus de dix ans que la Fondation Joseph Lagesse travaille avec cette communauté, qui vit dans des habitations de fortune dont l’hygiène est précaire et qui sont dépourvues des commodités de base. Au fur et à mesure, en s’appuyant sur les services de travailleurs sociaux, la Fondation a mis en place un accompagnement de proximité sur le plan social, éducatif et environnemental. L’objectif phare de la Fondation Joseph Lagesse reste de leur donner un logement décent tout en visant à leur réintégration sociale grâce au développement communautaire. Depuis 2015, les quatre premières familles ont été relogées à Amaury. Elles font l’objet d’un accompagnement rapproché par une équipe de professionnels.

Village de Chemin Rail

Soutien scolaire-alphabétisation-éducation
Les enfants de Chemin Rail bénéficient d’un accompagnement scolaire, ainsi que d’activités éducatives et sportives pris en charge par la Fondation Joseph Lagesse. L’encadrement est assuré par des éducateurs choisis par la Fondation. A travers des cours de danse, la discipline, le respect d’autrui et l`hygiène sont inculqués aux enfants. Les jeux éducatifs permettent aux enfants d’apprendre à lire, à écrire, à compter et à améliorer leurs connaissances. Ils sont encouragés à développer leurs talents par le biais de diverses activités, comme le théâtre et la danse. Des sorties régulières sont aussi organisées à leur intention pour favoriser les échanges avec d’autres enfants issus de milieux sociaux différents, mais également la découverte de leur île et l’ouverture sur le monde.

Soutien scolaire

Alphabétisation et formation des adultes
Cela fait maintenant quelques années que la Fondation Joseph Lagesse a aménagé un centre de formation au milieu des habitations du quartier de Chemin Rail. Ce centre est destiné essentiellement aux habitants de l’endroit. Des cours d’alphabétisation, d’artisanat et de couture y sont dispensés aux adultes, dans le but de renforcer leurs capacités et de les lancer sur le marché du travail dès qu’ils sont prêts. Il est question également, dans le projet de relogement, de leur offrir de nouveaux espaces où l’apprentissage sera de mise.

Alphabétisation des adultes et couture

Santé
La Fondation Joseph Lagesse prend aussi en charge les soins de santé pour les habitants dans le besoin. Elle a, par exemple, financé les opérations chirurgicales pratiquées sur une jeune fille de dix ans qui ne pouvait marcher depuis sa naissance. En janvier 2011, elle a été opérée au niveau de ses genoux à l’hôpital Apollo Bramwell. Cette petite fille, qui fréquente l’école de « Special Needs » Anou Grandi, à Mon Loisir, arrive aujourd’hui à marcher avec l’aide d’attelles. Elle a repris le chemin de l’école en mars 2011 et est pleine de vie. La Fondation a aussi soutenu, à travers un programme de sponsorisation, les opérations chirurgicales et la réadaptation d’un petit garçon du quartier né avec une fente bilabiale palatine et n’ayant jamais pu parler durant les 9 premières années de sa vie. Aujourd’hui, après des sessions de rééducation et un suivi médical rapproché, il s’exprime presque sans difficulté.

Santé

Environnement
L’environnement n’est pas qu’une image de marque en vogue dans les temps qui courent. C’est aussi une fabuleuse opportunité de développement économique, d’éducation à l’hygiène et au développement durable. C’est pourquoi la Fondation Joseph Lagesse a monté un programme destiné à faire prendre conscience aux habitants de Chemin Rail de l’environnement, des problèmes qui y sont liés et des solutions à apporter ensemble. Divers thèmes sont abordés, dont l’élevage et la création d’un potager, la gestion des déchets, le problème des chiens errants et la propreté. Les habitants sont sensibilisées par le biais de sorties éducatives ayant pour but de leur ouvrir les yeux et de leur faire découvrir ce qui se fait de bien. D’autres activités telles que des jeux ou des projections de documentaires leur permettent d’apprendre tout en se développant. Le but ultime est de permettre à ces personnes en difficultés financières et morales de se réinsérer socialement, de trouver un travail – pourquoi pas dans le domaine de l’environnement – et de subvenir à certains de leurs besoins. D’ailleurs, depuis 2015, un projet d’apiculture a vu le jour, et les jeunes de l’endroit se sont regroupés sous un Agricultural Youth Club afin de bénéficier de formations dispensées dans le domaine par la FAREI et d’être reconnus. Ils ont également suivi des formations en « Ecoguide » pour devenir autonomes, mieux connaitre leur région et ses particularités environnementales et les transmettre à leur entourage et à de potentiels clients issus des hôtels de la région.

Retrouvez toutes les actualités de ce projet en cliquant sur le lien

Environnement


ii.     Complexe Educatif de Bois Marchand

Le Complexe Educatif de Bois Marchand  est un projet éducatif destiné aux enfants du quartier défavorisé de Bois-Marchand, situé en périphérie de Port-Louis. Il comprend un centre d’éveil qui accueille les tout-petits, une école maternelle et une école de l’Adolescent Non-Formal Education Network (ANFEN) pour les adolescents. Dans l’enceinte, se trouve également un bâtiment utilisé par l’Association des Femmes de Bois-Marchand. Ces femmes ont là l’opportunité d’avoir une formation en cuisine et en pâtisserie en vue de pouvoir vendre leurs produits. De plus, une salle polyvalente est à la disposition des habitants du quartier afin de faciliter des formations ou des causeries proposées par des ONG spécialisées.

Complexe Educatif de Bois Marchand

Ce complexe éducatif est administré par un comité de gestion composé, entre autres, de représentants des forces vives de l’endroit, et de la Fondation Joseph Lagesse.

Ecole maternelle
La Fondation Joseph Lagesse a entrepris la construction entière du bâtiment de l’école maternelle de Bois-Marchand et assure la totalité de ses frais de fonctionnement depuis 2011. Avec la collaboration de l’ensemble du personnel, la Fondation travaille pour le bien-être et le développement des enfants âgés de 3 à 5 ans qui fréquentent l’école en leur offrant, par exemple, un petit déjeuner et un repas complet chaque jour. Les enfants reçoivent aussi chaque année gratuitement leurs uniformes de l’école. La Fondation Joseph Lagesse veille également à une formation continue et de qualité des éducatrices.

Depuis 2013, les enfants issus de la maternelle de Bois-Marchand sont suivis, dès leur entrée à l’école primaire, par la Fondation et  les animateurs de l’endroit au travers les Ateliers des Enfants.

Retrouvez toutes les actualités de ce projet en cliquant sur le lien

Ecole Maternelle


iii.     Petite Enfance – Centres d’éveil Caritas et Terre de Paix

La Fondation Joseph Lagesse estime qu’il est déterminant que l’éducation d’un enfant démarre le plus tôt possible, afin de lui garantir un meilleur parcours scolaire, avec comme but ultime une meilleure qualité de vie en tant qu’adulte. De ce fait, la Fondation privilégie la petite enfance et finance quinze centres d’éveil, qui se trouvent tous en régions défavorisées. Treize de des centres suivants sont gérés en collaboration avec Caritas Ile Maurice à Cassis, Pailles, Tranquebar, Roche-Bois, Bois-Marchand, Grand-Gaube, Goodlands, Mangalkhan, Souillac, Bambous, Pamplemousses, Solitude et Batimarais. Les deux autres se situant à Abion et à la Prison de Beau Bassin, et sont en partenariat avec la Fondation pour l’Enfance Terre de Paix à Camp-Créole, Albion.

Ces centres sont destinés aux enfants âgés de 2 ans et demi à 4 ans provenant de familles défavorisées. Des éducatrices spécialisées les préparent à l’entrée en maternelle à travers des activités qui suscitent leur éveil sensoriel. Un goûter et un repas chaud sont offerts aux enfants quotidiennement.

Retrouvez toutes les actualités de ce projet en cliquant sur les liens

Centre d'éveil Cassis


iv.     Formation des travailleurs sociaux et croisement des savoirs et des pratiques

La Fondation Joseph Lagesse a financé deux projets de l’Institut Cardinal Jean Margéot (ICJM) :

  • La formation et le coaching des travailleurs sociaux
  • Le croisement des savoirs et des pratiques

L’ICJM s’inspire d’une vision fondée sur le respect et la dignité de la personne humaine pour le développement intégral des Mauriciens, en partenariat avec ATD Quart Monde.

Signature Protocol ICJM

Formation et coaching des travailleurs sociaux
Ce projet a reçu l’apport financier de la Fondation Joseph Lagesse, pour laquelle il est important de professionnaliser le métier. Elle est d’avis que les travailleurs sociaux doivent être correctement formés et outillés afin de rendre pertinentes et fructueuses leurs actions sur le terrain face aux exigences et aux défis de la lutte contre la misère.

Travailleur social à Chemin rail

Croisement des savoirs et des pratiques
L’objectif de ce projet est de renforcer les capacités des adultes les plus défavorisés. Cela devrait les amener à penser et à agir comme acteurs dans leurs milieux, valoriser leurs talents et compétences et renforcer les capacités des autres acteurs sociaux à interagir avec les plus défavorisés pour qu’ensemble, les uns et les autres deviennent agents de transformation sociale dans la lutte contre la misère.

Suivi ICJM

Δ haut de page